DSC_0204

Comme promis depuis un certain temps déjà, je vous parle aujourd'hui d'Atomic Scribbler, le successeur de PageFour ! Le logiciel repose sur le même principe : la simplicité, avec une direction appuyée vers les auteurs, cette fois-ci, et pas l'écriture en général.

Les points positifs

J'ai eu une première impression très positive de ce nouveau logiciel. Beaucoup de détails en apparence anodins m'ont changé la vie : la possibilité de zoomer sur son texte en conservant la même taille de police, le choix entre une vue simple et une vue imprimable déjà mise en page, par exemple. La grande amélioration mise en avant est l'ajout de notes à même le passage à la manière de rappels, mais aussi pour faire basculer en brouillon des extraits plus compliqués à écrire et proposer un choix plus tard. Je trouve le principe intéressant, attirant, même si je ne l'ai pas testé parce que je n'en ai pas eu besoin.

A noter aussi les onglets qui restent ouverts d'une session à l'autre, l'ajout d'un compte de mots détaillé, déplacer les fichiers d'un dossier à l'autre plus facilement... Comme je vous le disais, le développeur a porté son attention sur les petites choses auxquelles on ne pense pas toujours, mais qui facilitent la vie. La sauvegarde automatique se fait maintenant non plus à l'ouverture du logiciel - comme c'était le cas sur PageFour - mais au moment de quitter : un vrai plus ! A cela s'ajoute une sauvegarde par projet, elle aussi pratique. Bref, plein de petites innovations appréciables.

J'ai aussi eu l'occasion d'être directement en contact avec le développeur. Mon logiciel ne démarrait pas à l'installation et j'ai été obligée de le contacter. Il a résolu le problème en quelques heures et sorti un patch, tout en se montrant enthousiaste, sympathique et disponible. Ce suivi me paraît très rassurant quand on possède un logiciel d'écriture.

Les points négatifs

Malheureusement, Atomic Scribbler n'est pas exempt de défauts. Le premier auquel j'ai été confrontée est qu'il ne supporte pas les projets trop lourds ou longs. Le logiciel fonctionne grâce à un manager auquel il faut revenir pour chaque projet distinct et... c'est une perte de temps. Dans PageFour, je pouvais avoir tout sous les yeux quelle que soit la taille de mes écrits. C'était surtout pratique pour les notes, que je plaçais dans un dossier à part et que je pouvais tout le temps consulter. Dans Atomic Scribbler, à cause de la longueur des textes, j'ai dû tout séparer et c'est devenu fatigant très rapidement.

L'autre gros point noir du logiciel est le système de puces et de paramètres automatiques installés. Au démarrage, vous pouvez choisir entre un alinéa automatique en début de paragraphe ou non. J'ai choisi de ne pas appliquer cette option parce que je préfère me débrouiller seule. Je mettais donc mon alinéa normalement, quand j'en avais envie. Sauf que le logiciel passe par-delà ma volonté et crée non seulement un alinéa automatique, mais l'impose aussi au reste du paragraphe ! Je me retrouvais donc à faire des manipulations complexes pour obtenir un texte écrit normalement. Qu'à cela ne tienne, j'ai coché l'option selon laquelle l'alinéa devait se faire automatiquement. Il a décalé l'intégralité des paragraphes existants, même ceux qui possédaient déjà un alinéa... Cet exemple en est un parmi d'autres. Le vrai problème, c'est qu'il est impossible d'aller plus loin dans les paramètres pour les régler soi-même comme sous Word. De cette façon, je me retrouve avec des problèmes de mise en page, d'onglets qui restent ouverts malgré moi... Bref, alors que le logiciel est supposé me simplifier la vie, il me la complique drôlement.

Le bilan

Forcément, mon bilan pour ce logiciel est mitigé. Je salue les innovations apportées mais je sais que je continuerai à utiliser PageFour la plupart du temps. Ce nouveau logiciel ne me paraît pas encore au point, même si les pistes explorées sont intéressantes. Je ne recommande certainement pas de payer une licence (j'ai eu la mienne gratuitement parce que j'avais PageFour, justement). Par contre, j'utiliserai pour un temps Atomic Scribbler pour la rédaction de nouvelles. Cette expérience m'a en réalité convaincue d'une chose : puisque PageFour ne sera plus mis à jour et qu'Atomic Scribbler ne me convient pas, il est temps de passer à un nouveau logiciel d'écriture ! Première étape : tester Scrivener, dont j'entends parler depuis assez longtemps, et voir s'il me satisfait au point d'acheter une licence. Je vous tiendrai au courant de mes découvertes !